<<<

Si, d’après Lénine,

le communisme

c’était les Soviets plus l’électricité,

pour le chemin de fer français,

d’après l’auteur de ce site

(toutes proportions gardées)

le PLM c’était

la puissance et le soleil.

Le PLM ? Pour les amateurs de chemins de fer du monde entier, et pas seulement pour les Français, ces noms de compagnies anciennes, celles qui ont précédé la SNCF jusqu’en 1937, sont magiques et évoquent, avec la puissance d’une madeleine proustienne, un chemin de fer d’une France toute autre que celle d’aujourd’hui. Les amateurs ont toujours plaisir à retrouver, dans les musées ou sur les chemins de fer touristiques, et plus encore restés sur les frontons des gares, ces noms comme cet EST qui annonçait le champagne, l’Alsace et la Lorraine, les guerres, ce NORD rigoureux et bref avec ses trains de luxe et ses Pacific marron à filets jaunes, cet OUEST-ETAT avec ses trains verts empreints de la douceur normande et du romantisme des paysages bretons, ce PO-MIDI plein de bonnes odeurs de cuisine et de bons vins et aussi de paysages d’une France plus que profonde, et aussi ce majestueux PLM transportant déjà, par la magie de ces trois lettres, des rêves d’Alpes ou de Côte d’Azur mais aussi le soleil et l’accent de Marseille ou des douceurs de la riche Bourgogne.

<<<

https://trainconsultant.com/

2023/03/01/

le-plm

-de-la-pacific-a-la-mountain

-la-puissance-et-le-soleil/

>>>